HOME > Aires d’expertise > Respiratoire

Veuillez cocher la case autorisant le traitement de vos informations personnelles
Vérifier votre adresse e-mail
Invalid email
Email envoyé
Veuillez cocher la case

Le groupe Chiesi est pleinement engagé dans les soins et l'amélioration de la qualité de vie des personnes souffrant de maladies respiratoires telles que l'asthme et la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive).

Selon les dernières estimations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 235 millions de personnes à travers le monde - principalement des enfants - souffrent d'asthme, tandis que 64 millions de personnes souffrent de BPCO (estimation de l'OMS de 2004), qui devrait devenir la troisième principale cause de mortalité d'ici à 2030. Si des mesures visant à réduire les facteurs de risque liés à la maladie – à savoir la fumée de cigarette - ne sont pas adoptées, on estime que les décès liés à la BPCO augmenteront de 30 % au cours des 10 prochaines années1.

Dans la recherche d'une amélioration continue de la santé des patients, le groupe Chiesi recherche et développe de nouvelles solutions thérapeutiques basées sur la technologie de formulation innovante Modulite®, qui permet la création de solutions pour inhalation permettant d’administrer des particules extra-fines. Le groupe Chiesi a également breveté et introduit sur le marché un inhalateur à base de poudre sèche (IPS), qui permet également d’administrer des particules extra-fines.

 

 

L'ASTHME EN BREF

 

L'asthme est une maladie inflammatoire chronique caractérisée par des symptômes respiratoires récurrents tels qu'un essoufflement, une toux et une respiration sifflante ainsi qu'une oppression thoracique. Dans des conditions normales, l'air se déplace librement au sein de nos poumons grâce à un système conducteur complexe appelé voies respiratoires. Dans des conditions particulières et lorsque l'asthme du patient n'est pas contrôlé, les voies respiratoires sont davantage sujettes à l'inflammation, ce qui peut déclencher une crise d'asthme. En conséquence, plusieurs changements se produisent, y compris une bronchoconstriction, un épaississement de la muqueuse interne et une obstruction des voies aériennes distales, qui à leur tour rendent la respiration plus difficile. Cependant, ces manifestations cliniques sont essentiellement réversibles, bien qu'elles varient considérablement dans le temps ou d’un patient à l’autre.

 

En général, l’asthme tend à se détériorer au cours de la nuit ou au petit matin. Bien qu'il ne soit pas possible de guérir de l'asthme, un contrôle optimal de la maladie peut être obtenu. Il permet aux patients de conserver une qualité de vie acceptable. Les facteurs de prédisposition peuvent être : génétiques (ce qui explique une plus grande incidence chez les personnes ayant un lien de parenté avec les malades), liés à la présence d'allergies, à l'obésité et à l'origine ethnique. Des facteurs tels que les allergènes, les polluants professionnels, la fumée du tabac, la pollution environnementale et les infections des voies respiratoires peuvent également déclencher une crise d'asthme. L'importance de la réaction est dépendante des quantités inhalées. L'asthme survient plus fréquemment chez les enfants et les adolescents, même si ces dernières années le diagnostic est de plus en plus fréquent chez les adultes et les personnes âgées.2

 

 Vous voulez en savoir plus sur l’asthme, consultez notre Web documentaire sur l’asthme :

 

LA BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE (BPCO) EN BREF

 

La BPCO est une maladie respiratoire caractérisée par une obstruction bronchique persistante irréversible, associée à une augmentation de la réponse inflammatoire chronique des voies aériennes à des particules ou gaz nocifs. Les symptômes classiques associés à la BPCO sont une dyspnée, une toux chronique et des expectorations chroniques. Dans certains cas, une aggravation aiguë de ces symptômes peut se produire, déclenchant une exacerbation de la BPCO.

 

Un double mécanisme entre en jeu dans l'obstruction bronchique chez les patients atteints de BPCO : d'une part, une inflammation des voies aériennes distales peut se produire avec épaississement des parois des voies respiratoires et augmentation de la résistance du débit respiratoire.  D'autre part, une destruction progressive du parenchyme pulmonaire (emphysème) associée à la perte de la rétraction élastique du poumon peut avoir lieu. Il est important de souligner que les deux mécanismes peuvent coexister, conduisant à une réduction globale du débit respiratoire dans l'ensemble des poumons. Quels sont les facteurs de risque associés à la BPCO ?

 

Tout d'abord, il existe des facteurs de risque génétiques qui peuvent prédisposer certaines personnes à développer la maladie. Le facteur de risque le plus important est le tabac, ainsi que l'exposition à des polluants domestiques (liée à la cuisson des aliments ou au gaz émis par la combustion de biocarburants) ou à la pollution environnementale. Les facteurs secondaires comprennent l'âge, le statut socioéconomique, les infections respiratoires, l'asthme ou la bronchite chronique. En général, les patients atteints de BPCO sont plus susceptibles de développer des maladies cardiovasculaires, de l'ostéoporose, un diabète, un cancer du poumon et une bronchectasie, qui à leur tour augmentent les hospitalisations et/ou le risque de mortalité. Contrairement à l'asthme, la BPCO est une maladie d'apparition tardive, qui est plus fréquente chez les adultes (elle n'affecte pas les jeunes patients), car son développement implique une exposition lente et progressive aux facteurs de risques.3

Liste des références

  1. http://www.who.int/en
  2. http://www.ginasthma.org/
  3. http://www.goldcopd.com/